Sorry, we’re late…

cropped-13275873_466510130211839_702379782_n.jpgVous avez été nombreux à nous faire vos retours suite au reportage France 5, « ces fromages qui nous rendent chèvre ». On a eu l’occasion d’en discuter, pour ceux qui nous ont croisé au marché ou qui sont carrément venus échanger avec nous sur la ferme.

Ce reportage qu’est-ce qu’il fallait en retenir?

On vous y montrait les différences entre transformation au lait cru et transformation industrielle au lait pasteurisé. Et pourquoi est-ce important ? Parce que la sensibilisation passe toujours par l’information, et le monde agricole est toujours le centre de beaucoup de fantasmes : on imagine que tout est bon si le paquet est vert, que les animaux gambadent dans la nature, ou au contraire on ne sait plus qui croire et on pense que toutes les fermes sont des usines avec des agriculteurs maltraitants !
Ce reportage vous donnait donc des petits indications pour vous permettre de vous y retrouver, de ne plus être noyé face à toutes ces appellations et/ou labels, ou au moins vous expliquer les choses pour que vous puissiez choisir en conscience !
Concrètement, à la Ferme Bacotte, nous travaillons avec du lait cru, c’est à dire tout juste sorti du pis de la chèvre, et avec nos ferments « indigènes« . Autrement dit, ils viennent de chez nous, vous ne les retrouverez nulle part ailleurs. Ces ferments, composés de milliers de sortes différents de levures et de moisissures et de tout un tas de gentilles bactéries sont très importants car ils représentent une diversité que tous les industriels du monde ne pourront jamais reproduire, tout Tricatel qu’ils soient. Récemment une étude menée par le programme européen PASTURE et relayé par l’Association Fromages de Terroirs a démontré que le lait cru protégeait de nombreuses infections et allergies dans la petite enfance (cf lien en bas d’article).
C’est pourquoi La Ferme Bacotte fait partie de cette association, menée par la vigoureuse Veronique Richez-Lerouge, guerrière du savoir-faire au lait cru et dont fait aussi partie notre ami Pierre Coulon ! Rappelez-vous, il était passé à la Ferme il y a quelques années, lors de son tour du monde des fromages 🙂 Et si vous avez regardé le documentaire, vous avez eu l’occasion de les voir tous les deux ! Toujours est-il que cette association nous semble primordiale compte-tenu de son but : la défense de ce vieux savoir qu’est la fromagerie fermière, dans un monde où tout doit être lisse, uniforme, et disponible en permanence. On imagine bien que si vous vous promenez sur ce site ouèbe, c’est que vous avez déjà un petit avis sur la question, mais laissez-nous vous rappeler que l’Agriculture Poétique repose sur Cinq Piliers désormais, gardés par 6 exploitations sur l’ensemble du territoire français, et que ces valeurs nous sont essentielles pour concevoir une agriculture et un monde viables dans le futur.

Dans ce reportage, et vous avez été nombreux à nous le dire, vous avez aussi découvert que NON, toutes les chèvres ne sortent pas et qu’elles ne voient pas forcément beaucoup la lumière du jour au cours de leur vie. A la ferme Bacotte nous avons fait le choix d’élever des chèvres de race Pyrénéenne, qui sont adaptées à un élevage en extérieur. Elles sont donc dehors en permanence, ce que même le label Bio ne peut toujours garantir, car le climat des Landes, très doux, le permet et fournit pâture, feuilles et petits ligneux toute l’année. Elles ont toutes un prénom, et naissent et meurent sur la ferme, certaines à plus de dix ans, de leur belle mort. Nous n’utilisons jamais d’hormones sur nos animaux, et la lactation suit le rythme des saisons, de mars à novembre.

S’il est difficile de s’y retrouver, sachez que quelques points restent importants pour bien comprendre ce que vous mangez (mention fermier, au lait cru, AB ou labels plus exigeants), mais que l’essentiel reste de venir échanger car nous sommes prêts à tout vous montrer et expliquer, le militantisme on adore ça !
Nous n’avons pas la prétention de savoir quelle agriculture sauvera le monde, mais à notre échelle, au moins locale, nous essayons de faire du mieux que nous pouvons, à la garde, ou aux toilettes, nous avons aussi des moments de lecture car nous ne cessons jamais de nous remettre en question ! Nous débattons aussi très souvent vigoureusement entre nous, sur l’éthique, la place de l’animal, l’écologie, le sens de la vie et du vent !
Si le sujet vous intéresse, si vous pensez comme nous que quand on mange du fromage de chèvres heureuses on est heureux, et que manger bon c’est quand même chouette, on vous mets plus bas quelques références de liens et livres (@Librairecaractères) pour vous guider dans ces méandres et comprendre que bien manger c’est résister !

Fuerza !

Masanobu Fukuoka – L’Agriculture Naturelle
Fabrice Nicolino – Lettre à un paysan sur le vaste merdier qu’est devenue l’agriculture
Jocelyne Porcher – Vivre avec les animaux, une utopie du XXIème siècle

Isabelle Saporta – Foutez nous la paix ! (Et l’AP, aussi ! 😉 )

Article de fromage de Terroir sur le programme Pasture : https://www.facebook.com/263590044138411/posts/587592198404859/

Un lien Youtube de Ver de Terre Production qui explique l’intèret de la fermentation des aliments, l’importance de la diversité des microbes et en partie du lait cru : https://youtu.be/PbaBOpEtHnE

Amour & Fromage de chèvre !
Marie Fi,
avec Margaux

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s