Un brin d’histoire – les origines de Bacotte đŸŒœ

COMMENÇONS PAR LE COMMENCEMENT

Les traces des premiers ancĂȘtres connus & avĂ©rĂ©s de la Famille Baillet Ă  Bacotte remontent aux annĂ©es 1750s. Ce serait Monsieur LĂ©on Dufour, un Ă©minent savant de l’Ă©poque, le premier en date, officiellement connu.

Dans les annĂ©es 1850s, c’est la famille Bailhet qui Ă©tait Ă  Bacotte. Margot Bailhet, la mĂšre de Hubert, lui-mĂȘme grand-pĂšre de ClĂ©ment et Valentin… Un petit schĂ©ma ne sera pas de refus pour clarifier tout ça :

Capture d’écran 2016-06-03 à 11.42.42

Petit point culture : en gascon, Bailhet signifie « le valet de ferme » alors que Baillet signifie « le gouverneur de la province »… Changement de standing, donc, pour Margot Bailhet.

REPRENONS…

Les trois frĂšres de Margot sont tuĂ©s Ă  la guerre (14/18), c’est donc Ă  elle que revient l’exploitation. En 1928, Victor & elle se marient. NĂ©e Margot Bailhet, elle devient Margot Baillet. En 1929, c’est la naissance d’Hubert. Ils n’auront qu’un enfant. 10 ans plus tard Ă©clate la Seconde guerre mondiale, Victor est fait prisonnier en Allemagne, il y restera 6 ans. Pendant ce temps, Margot fait partie de la RĂ©sistance et entraĂźne son jeune fils avec elle dans cette noble cause : Hubert fait passer des informations dans son guidon, dans ses cahiers. Margot hĂ©berge des gens, les aide à passer la ligne de dĂ©marcation, situĂ©e Ă  quelques pas seulement de la Ferme Bacotte.  Par ailleurs, suite au malheureux climat de dĂ©lation qui existe Ă  cette Ă©poque, les parents de 13 enfants restĂ©s Ă  Bacotte sont faits prisonniers par les Allemands, entre Ste Colombe et Eyres Moncube. Ces 13 enfants, sauvĂ©s par Margot se considĂ©reront (et seront considĂ©rĂ©s) comme de la famille.

Depuis bien dĂšs annĂ©es, la famille travaille sur l’exploitation en tant que mĂ©tayers et ce jusqu’en 1954, suite Ă  la rĂ©volte des mĂ©tayers landais. Cette annĂ©e lĂ , M. Arnaud, le propriĂ©taire terrien, autorise Hubert Ă  payer un loyer. Ainsi, il s’installe Ă  son compte, avec LĂ©a, son Ă©pouse, en polyculture-Ă©levage. À cette Ă©poque, vivent 3 gĂ©nĂ©rations Ă  Bacotte.

Au cours des annĂ©es 60s, Bacotte voit arriver sur ses terres des vaches allaitantes, au cĂŽtĂ©s des oies (St Sever, fief de l’oie), poules et cochons dĂ©jĂ  prĂ©sents Ă  l’Ă©poque du mĂ©tayage. En 1969, on construit l’Ă©table juste Ă  cĂŽtĂ© de la Ferme. En 1976, Hubert achĂšte Ă  M. Arnaud 35ha  attenants Ă  l’exploitation. Et en 1978, il achĂšte toute la propriĂ©tĂ© de Bacotte.

Fanf, Fanfan ou Christian, le premier de la fratrie, se lance dans l’aventure quelques annĂ©es seulement avant d’ĂȘtre embauchĂ© par la jeune SopĂ©cal, grandissante Ă  l’Ă©poque. C’est alors BĂ©bon, Beb ou Jean-Marc, le plus jeune qui s’y installe en 1981. Hubert prend sa retraite presque au mĂȘme moment, ce qui rime avec le retrait des vaches de la Ferme. C’est le dĂ©but du maĂŻs semence et des poulets fermiers landais, qui deviennent le nouveau quotidien de Bacotte. À cĂŽtĂ© de ça, il continue le canard, qu’il vend Ă  la Ferme directement. En 2003 il abandonne cette activitĂ© pour rejoindre le groupe Dubernet, chez qui Zizotte, Zizou ou RĂ©gine, l’unique fille, travaille Ă©galement.

Il faut attendre 2010 pour que ClĂ©ment se jete Ă  l’eau. AprĂšs un BTS GEMEAU (Gestion & MaĂźtrise des eaux) fait sans rĂ©elle vocation, il dĂ©cide de suivre cette idĂ©e germĂ©e il y avait de cela quelques annĂ©es dans les mĂ©andres de son esprit. Il commence par les lĂ©gumes « zĂ©ro pesticide et de saison », et achĂšte quelques chĂšvre pour entretenir le terrain. Le hasard a fait que c’Ă©taient des chĂšvres pyrĂ©nĂ©ennes, race sauvĂ©e par des amoureux dans les annĂ©es 80/90. Il est depuis devenu membre de l’association de la ChĂšvre des PyrĂ©nĂ©es, et possĂšde un joli troupeau d’une soixantaine de tĂȘtes et quelques Alpines complĂštent cette joyeuse bande. Ajoutez Ă  cela qu’il fait naĂźtre des porcs gascons et les Ă©lĂšve, tout comme les oies de Toulouse qu’il Ă©lĂšve et gave.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s